Brochure Calendrier Plan de la salle Gilles-Lefebvre

 

Cher public,

Bienvenue à l’édition 2014 du prestigieux Festival Orford. Les amoureux de musique de tout âge et de tous les goûts seront comblés par sa diversité : une grande fête! Cette année, nous avons réservé une place d’honneur à un grand nombre d’artistes émergents au talent exceptionnel. Il n’y a rien d’aussi émouvant que la jeunesse et la promesse d’avenir qu’elle représente. D’ailleurs, grande nouveauté, vous pourrez entendre au début de chaque concert du Festival une courte prestation d’un des meilleurs étudiants de l’Académie internationale 2014. Ces étudiants de très haut niveau proviennent de plus de trente pays et sont déjà des artistes à part entière.

J’ai hâte de vous y accueillir en grand nombre!

Bon festival!

festival-jean-francois

Mozart, l’effet Colibri

Le colibri, cet être minuscule, iridescent, fulgurant, quasi immatériel, dont le chant est si aigu qu’il est inaudible pour l’oreille humaine, a toujours fasciné notre imaginaire. Constamment à deux doigts de mourir d’inanition, il doit consommer deux fois son propre poids en nectar de fleur par jour. Ses ailes peuvent battre jusqu’à cent fois par seconde et son coeur mille fois par minute! Et pourtant, cette petite merveille de cinq grammes peut faire des migrations de mille kilomètres. Il est, sans conteste, l’être vivant dont le métabolisme est le plus élevé sur notre belle planète bleue.

Wolfgang Amadeus, merveilleux, sublime, prolifique, phénomène quasi incompréhensible, tel un Leonardo da Vinci de la musique, il a enfanté plus de mille oeuvres significatives en moins de trente ans… Celui qui pouvait composer une sonate pour violon et piano en une heure ou ses trois plus grandes symphonies en un peu plus d’un mois ou encore l’opéra le plus merveilleux de tous les temps en deux semaines (La Flûte enchantée), a eu une vie très mouvementée et fébrile.

Nous croyons que, tout comme le colibri, Mozart possédait un profil métabolique extraordinairement accéléré. Non pas un métabolisme physique, mais bien psychique et spirituel, ce qui pourrait expliquer cette oeuvre transcendante et parfaite qui sait toucher et émouvoir les gens de tous âges et de toutes cultures. C’est ce que certains nomment « l’Effet Mozart ».

TimBrady_520X300px-couleur

Tim Brady, compositeur de l’année

Qui aurait crû que la musique classique et la guitare électrique feraient si bon ménage? Tim Brady, notre compositeur de l’année, sait les marier à la perfection. Il vous charmera et vous surprendra par ses compositions innovatrices et accessibles.